American Bluff (critique)

american-hustle-poster

American Hustle est un film américain réalisé par David O’Russel, avec Christian Bale, Amy Adams, Jennifer Lawrence, Bradley Cooper et Jeremy Renner. Ce film se déroulant dans les années 1970, s’attarde sur les méfaits d’un couple de faussaires. Le film tourne autour du théme du mensonge et de l’escroquerie.

Ayant beaucoup aimé le mal nommé « Hapiness Therapy » (ici pour lire ma critique) je pensais vraiment que ce American Bluff (American Hustle en VO) serait au moins aussi bon. Au final, on à le droit à un film sympa, mais qui est loin de me convenir totalement. Le casting est bon et semble s’éclater (mais presque trop en fait) donnant l’impression que chaque acteur se fait plaisir avant tout. Un vrai délire capillaire ! Il suffit de voir Christian Bale, excellent dans le film avec sa coupe de cheveux improbable et son allure de beauf ! La réalisation est soignée, les costumes et décors sont vraiment tops, mais le scénario pêche sensiblement par son manque de surprises. On a le droit au bon vieux coup de l’agent de la CIA, qui fait bosser des criminels pour en piéger d’autres, tout en se battant contre sa hiérarchie. On a déjà vu ça 100x avec le même traitement. De même, le twist final n’est pas franchement très original (surtout que le film porte sur des escrocs)

Néanmoins, j’ai bien aimé la narration croisée (voix off partagée entre tous les protagonistes) et la mise en scène (avec ces zoom particuliers sur les protagonistes) ainsi que l’ambiance, le charme des USA en pleines années 70 fonctionne bien. American Bluff se laisse regarder, mais se laisser aussi rapidement oublier. Je retiendrais à titre personnel Amy Adams (bave…), plus hot que jamais dans ce film, mais c’est assez anecdotique. Un bon décolleté ne faisait pas un chef d’œuvre. Sans être ridicule, jamais ce film n’aurais pu prétendre à l’Oscar cette année. Le film est correct, il manque clairement quelque chose.

Le Verdict: PAS MAUVAIS

Publicités

Une réflexion sur “American Bluff (critique)

  1. J’ai beaucoup aimé ce film qui constitue, avec Wolf of Wall Street, les deux faces d’une même pièce. J’avais prévu de faire une analyse des deux ensembles, un jour.

    Content de voir que tu as jeté un coup d’œil à mon avis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s