Nouvelle bannière, nouveau barème (la vie du blog)

header

Comme vous pouvez (enfin) le constater, j’ai terminé la bannière que j’avais commencé à dessiner il y a quelques mois. Une bonne chose de faite, même si le résultat n’est sans doute pas à la hauteur de mes attentes. Ne dessinant plus régulièrement depuis quelques années, il est toujours difficile de s’y remettre ! Vous aurez peut être reconnus sur cette bannière certains personnages issus de l’univers du jeu vidéo . De gauche à droite, un Hellgast (Killzone) Kratos (God of War), Lara Croft (Tomb Raider) Moi même, Old Snake (Metal Gear Solid 4) et Big Daddy (Bioshock). Le fond est un artwork légèrement modifié du jeu vidéo Journey.

J’espère que vous apprécierez le changement, Dommage que WordPress ne propose que des thèmes gratuits vraiment pourris ou sabotés (Les titres en vert fluo pour forcer à payer les extensions)

banimage

Pour info, j’ai réalisé cette bannière avec une tablette graphique Bamboo Wacom Fun et le logiciel Photoshop CS6. D’autres dessins débiles ou sexy (ou les deux) vont suivre.

J’en profite également pour vous expliquer brièvement le nouveau barème servant pour mes critiques (Cinéma, Jeux vidéo…) J’ai longtemps hésité à la manière dont « noter » les produits culturels, en changeant de mise en page quasiment à chaque fois, sans trop de cohérence. J’opte finalement pour un barème divisé en trois appréciations, témoin de mon ressenti global sur l’œuvre critiquée.

UN PEU ZÉRO – J’ai pas aimé du tout et je vous déconseille l’œuvre en question.

PAS MAUVAIS – Quand c’est moyen. Ni excellent, ni nullissime.

BIEN SYMPA –  J’ai adoré, tout simplement.

On est donc sur un barème restreint, et qui force à faire un choix radical. Et c’est pas plus mal. Je ne veux pas m’encombrer avec des notes à virgules, ou alourdir le barème avec des tas d’exceptions du genre « Déjà culte » ou « Coup de cœur ». Je me pose la question: j’ai aimé ou pas ? L’objectivité ne rentre pas en compte dans cette appréciation finale.

La première critique à bénéficier de cette nouvelle notation est celle d’Hunger Games: l’embrasement, que je vous invite à lire et à commenter.

Publicités

[Test] Tomb Raider (2013)

tomb-raider-2013-wide

Comme évoqué précédemment, le temps me manque. Et quand j’en trouve (parfois), je ne choisi pas forcément l’activité la plus productive. La semaine dernière, par exemple, je me suis laissé tenter par Tomb Raider, étant à l’origine, fan de la saga. Et forcément, ce vif mouvement de Mastercard à perturbé mon weekend et mes soirées. N’ayant pas l’énergie et l’envie de de vous proposer un test sous forme de gros pavé rédigé (et drôle) j’ai décidé de vous exposer ici les points positifs et les points négatifs concernant le jeu. J’espère que vous apprécierez cet avis un peu inhabituel.

Ce que j’ai aimé

tomb-raider-2013-relics-locations-guide

J’AIME Le nouveau personnage de Lara Croft. J’avoue que j’étais vraiment sceptique quand Crystal Dynamics nous avait annoncé le projet de reboot. Déjà parce que j’étais fortement attaché au personnage original, un peu irréel, mais vraiment attachant et qui reste une figure intemporelle du média. Lara Croft, ça reste un monstre sacré du jeu vidéo. Puis, j’étais sceptique parce que je craignait vraiment un nouveau personnage insupportable (Jeune donc pénible, gémissements incessants, plaintes…) Contrairement à ce que j’ai lu dans beaucoup de tests, j’ai trouvé que cet aspect de la nouvelle Lara s’effaçait rapidement (voir trop rapidement) au profit d’un personnage à la personnalité plus volontaire et courageuse. Donc, proche de l’ancienne Lara. Quand au design, si cela m’a choqué dans les premières vidéos, ce changement physique n’est pourtant pas si énorme que cela. Je vais même aller plus loin : il aurai dû oser bien plus de changements !

J’AIME le gameplay, qui combine à mon sens le meilleur de Tomb Raider par Crystal (exploration, phases de plate-formes) et des passages plus scriptés et très spectaculaires. Ces derniers, fortement inspirés de la saga Uncharted, tiennent d’ailleurs parfaitement la route et sont parfaitement réalisés. J’entends, ce n’est pas un Uncharted du pauvre, c’est aussi bien fait, voir mieux et cela donne beaucoup de pêche à l’aventure principale. Les gunfights sont pour la plupart du temps, plutôt plaisant à jouer alors que par le passé, ils étaient affreusement mous et inutiles. Les développeurs ont eu l’intelligence de piocher sans honte à droite et à gauche ce qui marche dans le jeu vidéo actuel et de l’améliorer. Et ce n’est pas un mal, c’est ce que fait tous les grands jeux. Enfin j’apprécie énormément le coté Metroid-like du game design (on débloque des nouvelles compétences au fil du jeu, qui nous donne accès à de nouveaux endroits dans les lieux déjà parcourus) qui m’avait fait surkiffer dans des jeux comme Shadow Complex.

J’AIME les graphismes sur Xbox 360 sont vraiment splendides. C’est même carrément hallucinant de voir sur un hardware de 2005, ce qu’on est capable de faire en 2013 ! Le jeu m’a impressionné et je tenais à le surligner. Comme quoi finalement, les vidéos de la « surpuissante » PlayStation 4 n’ont pas encore relayés au rang d’antiquité nos vielles consoles de salons. Les effets de particules sont excellents (pluie, neige, étincelles…) et les environnements regorgent de détails (herbe, textures, animaux…) Une claque que je n’avais pas pris depuis bien longtemps, et cela ne m’étonnerais d’ailleurs pas que les développeurs aient recrutés d’anciens de chez Naughty Dog pour arriver à un tel résultat. Cette réussite visuelle participe grandement à une autre qualité du titre, qui n’est autre que mon point suivant.

J’AIME l’ambiance, notamment grâce à la direction artistique et la solidité technique du titre, est vraiment excellente. Je ne comprends d’ailleurs pas les tests qui parlent d’un jeu « sans personnalité », je trouve au contraire que l’aspect visuel et ambiance est très bien étudiée, avec des passages vraiment fameux (Le début du jeu, le château en flammes, les catacombes…) et lie avec brio le soft. L’île qui sert de décors durant toute l’aventure, me rappelle par ailleurs le King Kong de Peter Jackson, les temples japonais style Tenchu ou plus naturellement, le niveau Sud du Mexique de Tomb Raider Underworld.

J’AIME les animations. Encore un aspect technique, je sais, mais quelle animation ! Je l’ai trouvé bien plus fluide que dans Uncharted, et c’est un point qui fait plaisir à voir quand on à connu le ratage de Tomb Raider Underworld. Ici, les mouvements de Lara et les animations scriptés sont vraiment convaincantes, et ne donne pas l’impression de contrôler un personnage lourd comme dans Uncharted. J’ai rarement vu d’aussi belles animations pour un personnage contrôlable.

J’AIME Les tombes, trésors et bonus à débloquer, ça reste un gros point fort. C’est tout con, mais beaucoup de jeux oublient cet aspect de nos jours. Dans Tomb Raider, il y a beaucoup de reliques à récupérer, et de bonus à débloquer, tel les modèles 3D des personnages ou les artworks. Et, étant naturellement intéressé par le coté artistique des jeux vidéo, ce « détail » me semble en fait très important ! De même, les enregistrement sonores « à la Bioshock » contribuent à enrichir le background construit autour de l’île.

Ce que je n’ai pas aimé

tomb-raider-playstation-3-ps3-31563-1307430838-029

J’AIME PAS le scénario, qui se viande lamentablement dans le n’importe quoi. La trame globale est sympa, sans plus. L’île maudite ou tout s’écrase : avions, bateaux… j’ai l’impression d’avoir vu ça des dizaines de fois ! Mais le pire, c’est que Lara Croft met des plombes à comprendre delà, qui semble évident avant même d’avoir lancé le jeu pour n’importe quel joueur ! Dernière tout ça, l’idée d’une secte et d’une déesse proche de se réincarner. C’est pas original, mais ça reste efficace.

J’AIME PAS les personnages secondaires. CD s’entoure encore d’une belle bande de guignols ! C’est même désespérant. Dans Tomb Raider Underworld, la plupart des cinématiques étaient pathétiques à cause des personnages digne d’un téléfilm d’aventure de la TNT. Et là, c’est un peu pareil. Les PNJ sont des clichés de teen-movies fantastiques qui font peine à voir, et certains personnages comme le Dr Whiteman est prévisible à des km ! Dès la première seconde ou il ouvre la bouche, tu sais qu’il va te trahir tellement il pue la lâcheté. Je suis content que Crystal cherche à créer des personnages secondaires pour la série, mais c’est un peu comme pour Sonic, à par le personnage principal, tous les autres sont mauvais et méritent simplement de crever ! Engagez des vrais scénaristes ! C’est terrible de voir que c’est encore cette incompétente de Rhianna Pratchett que l’on engage, et qui n’a de génial que le nom de famille. Le scénario doit tenir sur une papier de PQ. Quand on pense que c’est le studio qui faisait les Legacy of Kain !

J’AIME PAS la VF. Enfin, nuance, j’ai pas détesté la VF comme prévu (le type avec la voix de Gibs de NCIS fait toujours son petit effet) mais devoir subir la VF sur Xbox360 est vraiment un point négatif. La guest à deux balles de Canal + pour faire la voix, merci…Heureusement, un patch risque d’arriver. Quand à Françoise Cadol, même si j’ai adoré sa voix de Lara Croft durant des années, je n’en peux plus de l’entendre partout, à la TV dans les pubs, etc…

J’AIME PAS certains choix du game design, j’aurais tout de même aimé quelque chose plus ouvert, même si je trouve que garder un aspect plus fermé donne de la personnalité aux environnements. Hormis par le biai des campements, il est quasi impossible de se refaire l’île à pied, et cela donne un coté un peu trop artificiel à ce monde semi-ouvert, la ou Batman Arkham Asylum gérait bien le coup. Certains gunfights sont d’ailleurs aussi gonflants que dans Uncharted. Avec une IA bourrine (et conne) au possible. Non, ce n’est pas amusant de devoir butter des ennemis à la chaîne qui arrivent par vagues de 30 ! Et puis, pourquoi ne pas pouvoir désactiver toutes ces aides stupides, que le joueur doit subir ?

J’AIME PAS l’aspect misérable de la survie. En fait non il n’y a pas de survie, mais ce qui est terrible c’est d’avoir l’impression qu’avec pas grand chose, il aurait pu offrir cet aspect au jeu. Un système à la Metal Gear Solid 3, basé sur l’alimentation qui donne de l’endurance aurait été parfait pour le jeu ! Au final, la survie n’est qu’une vaste blague et c’est un grand gâchis ! « A survivor is born » euh. LAWL

Ça manque quand même de boobs ! J’ai personnellement jamais compris l’équation Immature = gros seins, Mature = petits seins. On m’explique ? Et puis un manoir, ça n’aurais pas été de refus !

EN DÉFINITIVE…

Je suis globalement très convaincu par ce nouveau Tomb Raider, et si j’admets qu’il à certains défauts, il n’en reste pas moins un grand jeu et une très bonne surprise. Pour moi les défauts restent mineurs face à l’expérience globale de qualité que le jeu procure

Ma note : 4/5

PS: Je n’ai pas testé le multijoueur.